Dans des déclarations à la presse, Mohamed Salem Ould Salek, ministre des Affaires étrangères du Polisario, a déclaré qu'il n'y aura pas de sommet UA-UE sans le front séparatiste.  

 

"La RASD participera au prochain Sommet UA-UE, sur le même pied d'égalité que l'ensemble des Etats membres de l'UA". C'est ce qu'a déclaré Mohamed Salem Ould Salek, ministre des Affaires étrangères du front Polisario à l'agence de presse algérienne APS, lors d'un point de presse tenu le 11 octobre à Alger.

 

"Actuellement, le Maroc, avec la complicité de la France, est en train de tout faire pour bloquer la participation de la RASD à la réunion de partenariat entre l'UA et l'UE prévu prochainement dans la capitale ivoirienne, mais ce sera un autre échec qu'il va essuyer", à affirmé Salek en réponse au ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, qui avait affirmé que la France allait participer à un sommet où "seuls les Etats souverains participent", excluant de fait la RASD. 

 

En guise de menaces, Mohamed Salem Ould Salek a rappelé les incidents du 4e sommet UA-Monde arabe, tenu en novembre 2016 à Malabo en Guinée équatoriale, et du 29e Sommet de l'UA, en juillet de la même année à Addis Abeba, en Ethiopie, ou plus récemment encore lors du sommet UA-Japon en août dernier, où le Polisario tentait de participer avec l'appui du Mozambique, pays hôte de l’événement. Un sommet lors duquel le ministre des Affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, avait été violemment malmené par les agents de sécurité du sommet.

 

14/10/2017