Une source autorisée au ministère des AE a confirmé à le360 le retrait total du Polisario de Guerguerat, précisant qu'"aucune perturbation du trafic ne sera désormais admise" dans cette région vitale aux échanges commerciaux entre le Maroc et les pays d'Afrique subsaharienne.

 

De nouvelles assurances ont été données au Maroc quant au retrait total du Polisario de la région de Guerguerat. "La Représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU, cheffe de la Minurso, Kim Bolduc, a en effet confirmé aux autorités marocaines le départ définitif du Polisario de la zone tampon", a indiqué à le360 une source autorisée au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, précisant toutefois qu'un seul véhicule du Polisario, tombé en panne, est en train d'être tracté en dehors de la zone tampon de Guerguerat, évacuée totalement par les éléments armés du front séparatiste.

 

"Le Polisario est sorti la tête baissée de la région de Guerguerat. Il en est sorti à la 90ème minute du match", indique la même source, soulignant qu'"aucune perturbation du trafic commercial régulier dans la route terrestre reliant l'extrême sud marocain à l'Afrique subsaharienne ne sera désormais admise". "Le trafic routier était une source de préoccupation pour les autorités marocaines. Il fallait assainir et réaliser une route pour couper la voie aux trafiquants de tous genres qui existent aux frontières avec l'Algérie et la Mauritanie", affirme notre source. 

 

"Le mythe des territoires libérés n'existe plus", martèle notre source. "Une présence illégale dans cette zone tampon ne doit souffrir aucune violation. Et toute présence, de quelque forme qu'elle soit, est une violation de l'accord de cessez-le-feu", avertit-elle, précisant que "le Maroc redoublera de vigilance pour s'assurer que le retrait sera total, complet, sans condition et permanent".

29/04/2017