Les fabricants d’armes russes veulent conquérir davantage de marchés. Après un joli coup de marketing dans plusieurs pays d’Afrique du Nord, les Russes souhaitent pénétrer le marché marocain et proposent un système aérien de défense avec un système de brouillage.

Des responsables russes ont déclaré que plusieurs pays nord-africains avaient exprimé leur intérêt vis-à-vis du système russe de défense aérienne, au moment où des fabricants d’armes russes tentent de promouvoir leurs produits auprès du Maroc, rapporte le quotidien arabophone Al Massae dans sa livraison du lundi 28 décembre.

Le système russe de défense aérienne comprend des appareils de brouillage destinés à protéger les voitures blindées contre les explosifs autoguidés. Les militaires russes indiquent d'ailleurs que ce système permet une couverture militaire globale.
Les mêmes sources soulignent que l’Algérie compte parmi les fidèles clients du complexe russe en Afrique du Nord. Un complexe dont d’autres pays voudraient également profiter pour en intégrer les équipements militaires dans les forces nationales des systèmes de contrôle et de défense.

A ce propos, le directeur général de la société russe unifiée pour la conception des appareils, Alexander Yakounin, a précisé que certains pays nord-africains avaient doublé, dans le courant de cette année, leurs demandes d’achats de systèmes de télécommunication et de contrôle de systèmes russes de défense aérienne.

La Russie compte environ neuf systèmes de défense antiaérienne, dont le système de missiles sol-air S-400, mis en œuvre dernièrement dans les champs de bataille en Syrie, ainsi que le système de brouillage et de surveillance «AWACS» et le système de défense antiaérienne et antimissiles S-300.
Selon un rapport publié par le New York Times, la Russie occupe la deuxième place parmi les exportateurs d’armes à l’échelle mondiale avec plus de dix milliards de dollars, derrière les Etats-Unis qui caracolent en tête, conclut Al Massae.

28/12/2015