Le président de la Chambre des Représentants, M. Rachid Talbi El Alami, a entamé mardi une visite de travail à Stockholm pour des rencontres avec de hauts responsables du gouvernement et du parlement suédois en vue de relancer les liens de coopération bilatérale.

Signe de l’importance cruciale accordée par le Royaume scandinave à imprimer une dynamique nouvelle à ses relations avec le Maroc, M. Talbi El Alami sera reçu en audience, au premier jour de cette visite, par le Roi Carl XVI Gustaf de Suède.

Le déplacement du président de la Chambre des Représentants intervient en effet quelques jours après la décision des autorités suédoises de ne pas reconnaître le pseudo +rasd+, réaffirmant son soutien clair au processus de négociations en cours sous l’égide des Nations Unies.

La coalition au pouvoir à Stockholm constituée des Sociaux-démocrates et des Verts « se rallie à l’évaluation faite par les gouvernements précédents sur cette question », a annoncé, vendredi, la ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallstrom pour qui les critères requis pour une reconnaissance au regard du droit international ne sont pas réunis.

Lors de son séjour à Stockholm , M. El Alami rencontrera d’ailleurs la chef de la diplomatie du Royaume scandinave ainsi que d’autres membres du gouvernement du pays nordique, dont les ministres de l’intérieur et de la justice.

Au siège du Riksdag (parlement suédois), il aura des entretiens avec le président du parlement Urban Ahlin, ainsi qu’avec les présidents des commissions parlementaires en charge des Affaires étrangères, des Affaires européennes, et du commerce et de l’industrie.

Outre le renforcement des relations parlementaires et les développements de la question du Sahara marocain, l’accent sera également mis sur la promotion des investissements, les questions en relation avec l’immigration, ainsi que sur d’autres questions d’actualité régionale et internationale.

Des rencontres sont, par ailleurs, au programme avec le président de la Chambre de commerce Suède-Afrique du Nord et ancien ambassadeur suédois, Mathias Mossberg, ainsi qu’avec la présidente du Conseil de la ville de Stockholm, Eva-Louise Erlandsson Slorach.

19/01/2016