Le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Youssef Amrani a exprimé, mardi à New York, le solidarité du Maroc avec le Mali, qui traverse actuellement une crise sans précédent en raison de la mainmise des groupes extrémistes sur le nord du pays et leur avancée vers le sud. 

 

"Aujourd'hui, le Maroc exprime sa solidarité avec le Mali pour le retour à l'ordre constitutionnel et pour le respect des paramètres fondamentaux qui sont le respect de son intégrité territoriale et de son indépendance face à ces mouvements séparatistes, qui menacent la paix et la sécurité non seulement au Sahel mais au-delà, au Maghreb et ailleurs", a-t-il déclaré en marge de sa participation à une réunion de haut niveau du Conseil de sécurité de l'ONU sous le thème "une approche globale de la lutte contre le terrorisme". 

Mr.Youssef Amrani

La communauté internationale se trouve face à "une situation préoccupante au Mali où les mouvements jihadistes ont pris d'assaut tout un pays en le déstabilisant", a-t-il déploré, en soulignant la nécessité de mettre en oeuvre une approche "multidimensionnelle" pour faire face aux différents défis en matière de lutte contre le terrorisme. 

 

Cette approche globale devrait concerner "les aspects sécuritaires mais également et essentiellement la solidarité et la promotion du développement économique et social", a affirmé M. Amrani, avant de rappeler que le développement économique et social "crée des opportunités pour stabiliser la population et promouvoir la croissance". 

 

L'élargissement du champs des libertés, la promotion de la démocratie, le dialogue interculturel et inter-religieux sont autant d'éléments qui permettront d'"avancer sereinement vers une stratégie à même de lutter efficacement contre le terrorisme", a-t-il ajouté. 

 

Le ministre a en outre souligné l'engagement constant du Maroc, au niveau de l'ONU et des foras régionaux et internationaux, en faveur de la mise en oeuvre d'une approche multidimensionnelle de lutte contre le terrorisme et sa contribution aux efforts visant à "imaginer ensemble des cadres de coopération vertueux à même d'apporter des réponses efficaces" à ce fléau. 

 

M. Amrani a eu une série d'entretiens avec les représentants de pays participant à cette réunion de haut niveau, organisée à la demande du Pakistan qui occupe la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de janvier. 

 

Ainsi, il s'est entretenu avec la sous-Secrétaire aux affaires étrangères de l'Argentine, Maria del Carmen Squeff, et le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Grand Duché du Luxembourg, Jean Asselborn. Le ministre s'est également entretenu avec le secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires politiques, Jeffrey Feltman. 

 

Ces entretiens ont porté notamment sur "l'approche globale sur la lutte contre le terrorisme et les relations bilatérales", a affirmé M. Amrani. 

15/01/2013