Près de 5.000 enfants vivant dans les camps de Tindouf se rendront en Espagne à partir de fin juin, dans le cadre de «Vacances en paix». Ce programme a failli être annulé en raison de l’affaire Maloma.

 

Madrid a finalement rétropédalé sur son projet d’annulation du programme «Vacances en paix» organisé chaque été au profit des enfants vivant dans les camps de Lahmada-Tindouf. Près de 5.000 enfants se rendront ainsi en Espagne dès la fin de ce mois de juin, rapportent les médias espagnols.

 

Les bénéficiaires encadrés par 250 moniteurs qui les accompagnent seront répartis sur plusieurs communautés autonomes, indiquent les mêmes sources, précisant que l’Andalousie recevra le plus grand nombre avec 1.230 enfants, suivie de la Catalogne avec 450 et du Pays Basque (362).

 

De sérieux doutes planaient sur l’édition 2016 de ce programme en raison de la séquestration, entre autres, de la jeune Espagnole d'origine sahraouie, Maloma Morales. Madrid essaie depuis des mois de presser Alger et le Polisario afin qu'ils libèrent la jeune fille retenue à Tindouf et lui permettre de rejoindre ses parents adoptifs à Valence.

 

Bien d’autres cas tout aussi graves s’ajoutent à la liste des jeunes Sahraouies séquestrées, notamment celui de Najiba Mohamed Belkacem (23 ans, Huelva) et de Daria M’Barek Salma (27 ans, Tenerife, Iles Canaries).

22/06/2016