Tindouf : un témoin menacé par des dirigeants du Polisario

Le jeune homme qui avait témoigné la semaine dernière pour dénoncer la souffrance des réfugiés sahraouis a déclaré le 24 mars qu’il avait fait l’objet de menaces de la part des dirigeants du Polisario.
Il a malgré tout réitéré son mécontentement en affirmant que les femmes de son camp de réfugiés étaient exploitées et dans certains cas violées par les responsables.

Il a affirmé que les populations des camps mourraient de faim et de peur pendant que les responsables du Polisario avaient la belle vie et s’offraient des belles maisons en Espagne, en Algérie et même en Mauritanie.

26/03/2014