Tindouf, violent affrontement entre deux groupes rivaux de trafic de drogue

Un sanglant affrontement a opposé à Tindouf, dans la soirée du 21 mai, deux gangs rivaux de trafic de drogue, faisant plusieurs blessés dans les deux camps. Les faits d’un accrochage qui aurait pu virer au drame n’eût été l’intervention des milices armées du Polisario.

Nuit cauchemardesque vécue par la population séquestrée dans le camp dit «Smara», à Tindouf. Un violent affrontement a éclaté, dans la nuit du 21 mai, à la daïra de «Haouza», camp «Samara», à Tindouf, entre un groupe de trafiquants de drogue, originaires de la fraction Ahl Aït Kacem Oubrahim de Rguibat, conduit par un baron surnommé «Mdibbzo», et un autre gang issu de la fraction «Fokra» de la même tribu, travaillant pour le compte du dénommé Dahi Ould Falli.
Cet affrontement a fait plusieurs blessés dans les rangs des deux groupes rivaux, dévoilent les sources de LE360, en ajoutant qu’un domicile appartenant à un sahraoui de la fraction « Fokra » a été incendié.
D’après les mêmes sources, l’affrontement aurait pu virer au drame n’eût été l’intervention des forces de sécurité du Polisario qui ont réussi à disperser les deux gangs et maîtriser la situation.

Les premiers éléments d’information provenant de Tindouf indiquent que cet affrontement est intervenu suite au refus du trafiquant de drogue « M’Dibbzo » de payer une somme d’argent à son rival Dahi Ould Falli, en contrepartie de l’aide que ce dernier lui a apportée pour assurer la livraison d’une quantité de drogue (chira), dissimulée dans une planque aux environs du camp « Smara », à des contrebandiers évoluant au nord du Mali.

Cet affrontement apporte une nouvelle preuve, une de plus, de l’implication avérée du Polisario, avec la complicité de l’armée algérienne, dans le trafic de drogue dans la région sahélo-saharienne.

25/05/2015