Le Togo a exprimé, mercredi, ses remerciements à S.M. le Roi Mohammed VI pour les initiatives louables du Souverain en faveur de la paix et la stabilité en Afrique.

«Nous remercions S.M. le Roi Mohammed VI pour ses initiatives visant à aider les pays africains à renforcer la paix et la stabilité sur le continent», a affirmé le ministre togolais des Affaires étrangères, Dussuy Robert, dans une déclaration à la MAP à l'issue d'un entretien avec la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaïda.
Le chef de la diplomatie togolaise a exprimé le soutien total de son pays au Maroc et aux efforts du Royaume pour une solution au conflit du Sahara conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.
Le Togo entretient de «très bonnes relations avec le Maroc», a-t-il dit, mettant en avant le dynamisme de la diplomatie marocaine en vue de renforcer la stabilité en Afrique.
Interrogé sur les débats à la réunion du Conseil exécutif de l'Union africaine (27-28 janvier) et la position des pays africains en faveur de l'intégrité territoriale du Royaume, le ministre a affirmé que «tous les pays frères et amis du Maroc, comme le Sénégal et le Togo entre autres, sont du côté du Maroc».
Auparavant, la ministre a eu un entretien avec le chef de la diplomatie tanzanienne, Bernard Membe, axé notamment sur les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans divers secteurs particulièrement dans le domaine économique. Les deux parties ont convenu, à cette occasion, de convoquer très prochainement la commission mixte.
La question du Sahara marocain et le soutien des pays africains à la première cause nationale du Royaume ont été également au centre des entretiens qui se sont déroulés en présence notamment du directeur des Affaires africaines, Moha Ouali Tagma, du directeur général de l'Agence marocaine de la coopération internationale (AMCI), Abderrahim Kadmiri, et d'ambassadeurs du Maroc dans plusieurs capitales africaines.
Mbarka Bouaïda est arrivée, mercredi, à Addis-Abeba dans le cadre d'une visite en marge du 22e sommet de l'UA.
La capitale éthiopienne abrite, du 21 au 31 janvier, le sommet de l'organisation panafricaine placé sous le signe «Transformer l'agriculture en Afrique: saisir les opportunités pour une croissance inclusive et un développement durable».
Réagir.

30/01/2014