Horst Köhler

Horst Köhler qui a pris ses fonctions le 8 septembre à New York, se prépare à entamer «dans les prochains jours» sa première tournée à Rabat, Alger et Tindouf pour tenter de relancer des négociations bloquées depuis 2012. Un briefing au Conseil de sécurité est également à l'ordre du jour.

Horst Köhler est attendu "dans les premiers jours" dans la région pour tenter de relancer les néogociations initiées en 2007 à Manhasset, en banlieue new-yorkaise, mais bloquées depuis 2012. C'est ce que vient d'annoncer le staff du nouvel Envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara, qui a pris ses fonctions le 8 septembre dernier à New York.

 

Première révélation sur le périple du Köhler, -ancien président allemand-, elle a de quoi doucher les "espoirs" de la direction du Polisario. Köhler, contre l'attente du front séparatiste, ne pourrait pas se rendre à Laâyoune et serait attendu pour l'étape marocaine de son périple uniquement à Rabat. La poignée d'activistes séparatistes résidant à Laâyoune et téléguidés à partir de Tindouf se voient ainsi retirer le tapis sous les pieds et la possibilité de fomenter des troubles dans la capitale des provinces sahariennes marocaines comme c'était le cas auparavant.

Du côté d'Alger, citée dans la résolution 2351, adoptée fin avril à l'unanimité des Quinze membres du Conseil de sécurité, comme étant "partie" au conflit, il faut souligner que le voisin de l'est refuse toujours d'autoriser le recensement de la population de Tindouf. Alger, qui abrite les "réfugiés sahraouis" depuis quarante deux ans, ne leur reconnaît toutefois pas le statut de "réfugiés". Avec le Polisario, elle est pointée pour détournement des aides humanitaires destinées à la population de Lahmada-Tindouf. 

 

Autre révélation sur l'agenda de Horst Köhler: il est prévu que le nouvel émissaire onusien donne un briefing en ce mois d'octobre au Conseil de sécurité. Ce briefing sera donné au terme de sa première tournée dans la région qui pourrait commencer vendredi prochain.

 

Un autre briefing est attendu au même mois d'octobre et sera donné par la Représentante spéciale du SG de l'ONU, cheffe de la Minurso. Ce sera le dernier briefing de Kim Bolduc, dont le mandat arrivera à terme fin décembre 2017.

11/10/2017