Toute initiative visant à changer la nature du mandat de la MINURSO constitue une violation de l'accord du cessez-le-feu signé en 1991, sous l'égide de l'Organisation des Nations unies, entre le Maroc et les séparatistes du Polisario, et dont les termes stipulent que la seule mission de la MINURSO consiste à veiller au respect du cessez-le feu entre les parties, a affirmé le Secrétaire général du Parti Travailliste, Abdelkrim Benatiq. 

 

Dans une déclaration à la MAP, en réaction à des initiatives visant à modifier le mandat de la MINURSO, M. Benatiq a souligné que "les Etats Unis ne sont pas fondés à pousser vers un élargissement des attributions de la MINURSO", ajoutant que "s'il y a lieu d'envisager un élargissement de la mission, il faudrait alors engager de nouvelles négociations à ce sujet, car cela contredit la teneur de l'accord de 1991 conclu sous supervision de l'Onu". 

 

Hormis la mission de surveillance du cessez-le-feu, confiée à la MINURSO, toutes les autres prérogatives relèvent du Secrétaire général de l'Onu, à travers les envoyés personnels qu'il nomme dans l'objectif de créer les conditions favorables aux négociations entre le Maroc et le front du Polisario", a fait savoir M. Benatiq. AR---TRA HD.

15/04/2013