Le président du Parlement panafricain, le Camerounais Nkodo Dang a salué au nom de son institution la décision du Maroc de réintégrer l'Union africaine (UA); un appui exprimé dans le contexte de la visite officielle au Maroc qu'il effectue du 11 au 14 septembre à Rabat.

 

Nkodo Dang a fait part de son appui lors d'une rencontre à Yaoundé avec l'ambassadeur du Maroc au Cameroun Ahmed Saile, peu avant la visite officielle à Rabat qu'il effectue à l'invitation du président de la Chambre des représentants, Rachid Talibi Alami, a appris LE360 de source diplomatique.

 

"Le Parlement panafricain, a affirmé Nkodo Dang, salue la décision du retour du Maroc au sein de l'Union africaine tout en souhaitant contribuer au règlement" de la question du Sahara marocain, a révélé notre source. Lors de cette entrevue, Nkodo Dang a en outre émis le vœu d'être reçu en "audience" par le roi Mohammed VI lors de son voyage au Maroc, a-t-on ajouté.

 

A noter que Nkodo Dang a entamé ce mardi sa visite à Rabat par des entretiens avec Rachid Talbi Alami au siège du Parlement marocain. Il s'agit de la première visite au Maroc du président du Parlement panafricain élu en 2015. Les diverses préoccupations de l'Afrique seront au centre de ce déplacement.

 

M. Talbi Alami assure, pour rappel, la présidence de l'Union des Parlements africains, un second regroupement parlementaire dont dispose l'Afrique aux côtés du Parlement panafricain où certains pays membres s'affichent comme proches du régime algérien hostile à l'intégrité territoriale du royaume.

 

Lors de sa visite, les autorités marocaines livreront à Nkodo Dang les preuves irréfutables que les provinces du sud ont toujours constitué une partie intégrante du territoire sous la souveraineté nationale.

A rappeler que le souverain avait indiqué dans son discours de la fête du Trône que la décision du retour au sein de sa famille africaine "ne veut pas dire un renoncement du Maroc à ses droits". Il s’agit, en effet, d’un retour conditionné à l’expulsion de la «RASD» de cette structure africaine.

 

A cet effet, le souverain a vivement remercié les pays africains amis, notamment les vingt-huit signataires de la motion pour l’éjection de l’entité fantoche de l’organisation panafricaine, lors du 27ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, qui s'est récemment tenu à Kigali, au Rwanda.

13/09/2016