L’accord de prêche UE-Maroc est a été une nouvelle fois au centre des débats au parlement européen, rapporte EFE. Dans  un rapport présenté ce lundi à la commission de la Pêche, la députée du Parti Populaire, Carmen Fraga, a demandé son approbation, considérant qu’elle peut permettre au secteur de la pêche de démarrer des relations avec le Maroc sur une nouvelle base… du point de vue de la viabilité économique, financière, sociale et environnementale.

« Le nouveau protocole améliore la rentabilité de la flotte européenne qui obtiendra un ratio de 2,5 euros pour chaque euro investi contre 1 euro dans le précédent », a-t-telle souligné.

Quant à Raul Romeva, membre du parti écologiste catalan ICV, il a indiqué que cet accord était contraire au droit international et le Maroc pourrait exploiter les eaux du Sahara. « Le problème des Sahraouis ne sera pas réglé avec l’accord qu’il soit approuvé ou non », a rétorqué Fragra. Pour Antolin Sanchez Presedo du Parti socialiste espagnole, l'accord est « respectueux » du droit international.

Ces derniers mois, le gouvernement espagnol a, à maintes reprises, insisté sur la nécessité d’approuver l’accord qui, rappelons le, est une grande opportunité pour la flotte ibérique.

04/11/2013