Ramtane Lamamra, chef de la diplomatie algérienne, ne prendra pas part à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Union du Maghreb arabe, prévue ce vendredi, à Rabat.

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Union du Maghreb arabe (Maroc, Tunisie, Algérie, Mauritanie et Libye) se réunissent, ce vendredi à Rabat, dans le cadre d’une session ordinaire où des initiatives de relance de la coopération inter-maghrébine seront examinées. L’Algérie, responsable du blocage du processus d’intégration politique et économique au Maghreb, dépêchera à Rabat le secrétaire général du département des Affaires étrangères, un niveau de représentation faible qui témoigne de la persistance de ce pays à aller à contre-courant des aspirations des peuples de la région.

La communauté internationale appelle régulièrement Alger à contribuer à la relance du processus d’intégration maghrébine et à suivre une politique de bon voisinage avec le Maroc. Dans sa résolution datée du 29 avril, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé Alger à s’impliquer davantage dans le règlement du conflit au sahara marocain.

07/05/2014