Brahim Ghali est devant la justice espagnole pour abus sexuelle

Une plainte pour viol et lèse-humanité a été déposée auprès de l'Audience Nationale espagnole, par une jeune sahraouie des camps de Tindouf, contre des responsables du polisario, notamment l'actuel représentant en Algérie Brahim Ghali, Abdelkader El Wali fils du pseudo « Premier Ministre » Abdelkader Taleb Omar.

Khadijatou Mahmoud Mohamed Zoubeir, née à Tindouf, de parents naturalisés espagnols, a bénéficié depuis son jeune âge jusqu’à 2005 du programme estival "Vacances en Paix"  et a été accueillie  par une famille espagnole à Séville. 

 

La jeune sahraouie qui s'est rendue  en 2010 à la représentation du polisario à Alger, pour l'obtention d’un visa d’accès en Espagne, a fait l’objet de harcèlement et d’agression sexuels commis à son encontre par Brahim Ghali qui l’a violé de force. 

 

La plainte déposée, le 14 janvier 2013, par l’Avocat de Khadijatou, Maitre Agustin de La Cruz Fernandez, agissant à titre bénévole, réclame justice et réparation de dommage au profit de l’intéressée. 

 

La liste des témoins présentée par Maître Agustin De la Cruz, comporte les noms et coordonnées de témoins des faits suscités ainsi que des données sur d'autres victimes ayant subi le même sort. 

 

La défense exige la comparution des accusés susmentionnés devant la justice espagnole pour répondre des faits qui leur sont imputés, et réclame, en cas d'inculpation, leur condamnation à un dédommagement pour préjudices physiques et morales, de l’ordre de 300.000,00 Euros. 

 

Le cas de la jeune Khadijatou Mahmoud a été adopté par notre association "Hiwar" qui compte soutenir et encadrer juridiquement les jeunes femmes sahraouies des camps de Tindouf, victimes de tels pratiques et abus. Notre association incite donc l'ensemble des associations sahraouies et espagnoles éprises de justice et de valeurs humaines à condamner ces violations systématiques des Droits de l'Homme, perpétrées contre les femmes sahraouies des camps de Tindouf.

 

31/01/2013