Visites familiales : Une équipe du HCR au Maroc pour l’examen des modalités techniques

Les familles sahraouies pourront bientôt effectuer leurs échanges de visite par la route entre les camps de Tindouf et les provinces sud du Maroc. Les aspects techniques de cet objectif humanitaire ont été examinés les 9 et 10 février 2011 à Genève, lors d’une réunion du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) avec les délégations du Maroc, du Polisario, de l’Algérie et de la Mauritanie. Le Maroc s’apprête à accueillir au courant de cette semaine, une équipe du Haut Commissariat Réfugiés, pour l’examen des modalités pratiques et des aspects techniques liés aux futurs échanges de visites familiales par la voie terrestre. Lors de son séjour dans les Royaume, l’équipe du HCR aura aussi des entretiens préliminaires avec les autorités marocaines sur les voies et moyens visant à améliorer les conditions humanitaires des populations sahraouies dans les camps de Lahmada, à Tindouf, en Algérie.

 

L’équipe technique du HCR compte évaluer avec les autorités marocaines et la Minurso, la voie la plus appropriée aux fins d’élargir le programme humanitaire des échanges de visites familiales au moyen de transports routiers. Ces échanges se font jusqu’à cette date uniquement par la voie aérienne. Un 13ème voyage au titre de l’année 2011 entre la province de Smara et les camps de Tindouf, a été organisé vendredi 15 avril par le HCR entre les camps de Tindouf, au sud de l’Algérie et les provinces du sud du Royaume. Cet échange de visites familiales a profité à 73 personnes issues de 12 familles, selon le bureau de la coordination marocaine avec la MINURSO. Trente cinq personnes originaires de la province de Smara et faisant partie de six familles ont quitté l’aéroport Smara à bord d’un aéronef de l’ONU à destination de Tindouf, après le débarquement de 38 personnes appartenant à six familles en provenance des camps de Tindouf. Depuis 2004, quelque 10.872 (5.617 personnes en provenance des camps de Tindouf et 5.255 personnes originaires des provinces du Sud du Royaume) ont pu bénéficier de ces échanges de visites que pilote le Haut Commissariat pour les Réfugiés.

 

Ali Haidar