Le projet de la voie express Tiznit-Laâyoune est sur de bons rails. Le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a récemment lancé un appel d’offre pour la réalisation de l’étude socio-économique du chantier.

 

Le quotidien Aujourd’hui Le Maroc, dans sa livraison de ce jeudi 20 juillet, nous apprend que le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a récemment lancé un appel d’offre pour la réalisation de l’étude socio-économique du projet de la voie express Tiznit-Laâyoune et l’élargissement de la RN1 entre Laâyoune et Dakhla.

 

Ladite étude devra décrire la situation actuelle de la zone d’influence de ce projet et sa faisabilité économique et financière. Elle devra aussi permettre d’identifier, d’évaluer et de mesurer ses effets directs et indirects à court, moyen et long termes. Il est également question que le rapport qui sera effectué permette une évaluation exhaustive des impacts économiques et sociaux du projet dans sa globalité et une évaluation qualitative et/ou quantitative des effets directs et induits par les différentes composantes du projet intégré.

 

Le journal rappelle que, dans le but de s’assurer du bon déroulement de ce chantier vital, le Conseil de gouvernement a récemment adopté le projet de décret n°2-17-321 relatif à la création d’une direction provisoire au sein du ministère concerné, pour superviser les travaux d’aménagement du projet. Notons que la finalité du chantier est d’assurer un axe routier de qualité reliant les régions du sud du royaume aux autres régions. Le montant global qui sera mobilisé est estimé à 8,5 milliards de DH. Les travaux devraient s’achever en juin 2022.  

19/07/2017