New York: Comment devrait, se comporter l’administration Trump, dans l’affaire du Sahara marocain et vis-à-vis de la très émergente puissance marocaine, en Afrique?

 

Le Think Tank US, The Washington Institute (The Washington Institute for Near East Policy), a produit un rapport, adressé à l’administration Trump, dans lequel, il conseille la maison blanche, sur les voies à suivre, pour faire croître, dit-il, les intérêts des USA, en Afrique du Nord.

 

Dans ce rapport, intitulé ‘Strengthening stability in northwest africa – Ideas for U.S. Policy toward Morocco, Algeria, and Tunisia’ et rédigé par deux experts, Robert Satloff et Sarah Feuer, The Washington Institute a formulé des recommandations au président américain, Donald Trump, concernant la ligne diplomatique à suivre, concernant l’affaire du Sahara et aussi vis-à-vis de l’émergence du Maroc, en tant que nouvelle grande puissance africaine.

 

SAHARA – SURTOUT PAS DE CONFLIT ARME !

 

The Washington Institute a indiqué que le Maghreb est une région, qui a certes pu mieux résister au chaos du Printemps arabe, mais où, souligne-t-il, la stabilité est encore un vrai défi.

 

Selon le Think Tank US, les pays du Maghreb demeurent à la merci des imprévus, qui peuvent à tout moment et sous n’importe quel forme, y provoquer grandes déstabilisations. S’ajoutent à cela, les menaces terroristes, les effets du chaos libyen et les difficultés socio-économiques, qui y sont profondes.

 

Vu cet état de fragilité, auquel sont soumis, selon l’institut washingtonien, les 3 pays du Maghreb, une guerre au Sahara, y sonnerait le glas de la paix et de la stabilité.

 

L’administration Trump, recommande The Washington Institue, devrait œuvrer par tous les moyens et de tout son poids, pour empêcher, que ré-éclatent des hostilités armées entre le Maroc et l’Algérie et son proxy, le Polisario.

 

MAROC – AFRIQUE : QUE LES ENTREPRISES US EN PROFITENT !

 

The Washington Institute a commencé, concernant ce volet de la politique africaine du Maroc, par relever que le retour du Maroc à l’UA et son émergence en Afrique, en tant que nouvelle grande puissance, est l’œuvre très réussie, du Roi Mohammed VI.

 

Par la suite, le Think Tank US a recommandé à l’administration Trump, de faire en sorte que ce ‘Neo-Leadership’ marocain en Afrique, soit au profit des intérêts économiques américains et plus précisément, les multinationales US.

 

Ainsi, The Washington Institute a appelé à ce que l’Amérique fasse du royaume, une plateforme économique, industrielle, financière et logistique, vers les marchés africains.

 

Le Think Tank US a conseillé, en fin, a l’administration Trump, d’encourager les initiatives marocaines sur le continent, qui concernent les coopérations sécuritaires et la lutte idéologique contre le radicalisme religieux, que le Maroc mène, par un programme de formation des imams, de nombreux pays africains.

18/02/2017