Après la décision du Conseil de la localité de Conil de la Frontera (Cadix) de considérer l’eurodéputé, Willy Meyer «persona non grata», c’est au tour du Conseil de Barbate de prendre la même décision à l’encontre de cet eurodéputé appartenant à la Gauche unie (Izquierda unida IZ) qui a voté contre l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE, permettant à la flotte communautaire et notamment celle de la région d’Andalousie, de reprendre ses activités dans les eaux marocaines.

Cette décision a été prise par trois partis politiques, à savoir le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), le Parti populaire (PP) et le Parti andaluz (PA), selon le journal «Diario de Cadiz». En décembre dernier, le Conseil de la localité de Conil de la Frontera avait pris la même décision contre cet eurodéputé pour les mêmes raisons.

Cette décision, pour rappel, avait été également appuyée par ces trois partis politiques. Cet eurodéputé qui avait été expulsé du Maroc au cours de l’année dernière est réputé ainsi que son parti politique (IZ), pour ses positions anti-marocaines appuyant aveuglément les thèses des séparatistes même contre les intérêts de son propre pays.

16/01/2014