Zine Laâbidine Al Houssaini : la diplomatie médiatique est capitale dans le traitement du dossier du Sahara

Al Houssaini a exhorté les médias, en tant que force indéniable, à s’engager dans la diplomatie parallèle pour ainsi mieux contribuer à la résolution du conflit au Sahara

Le professeur universitaire et expert d’histoire militaire, Zine Laâbidine Al Houssaini, a rappelé les paroles royales en soulignant que « le dossier du Sahara n’est pas seulement de la responsabilité du roi, mais de toutes les institutions officielles, médias, société civile et peuple. »

Il a surtout salué le rôle de la diplomatie médiatique qui s’organise de trois manières différentes, « diplomatie secrète, médias diplomates et diplomatie des médias médiateurs ».

L’expert a ainsi déclaré que « la mission des journalistes est de faire de la médiation internationale », soulignant que « la diplomatie politique serait incomplète et inachevée sans diplomatie médiatique ».

Il a ainsi déploré le fait que « l’histoire du Maroc est absente de nos médias, ce qui pourrait donner l’occasion à nos ennemis de pervertir notre Histoire pour servir leurs intérêts. » C’est pourquoi Al Houssaini a précisé qu’ « il faut utiliser les médias avec professionnalisme pour les mettre au service de la diplomatie parallèle. »

Pour l’expert « nos médias doivent avoir une stratégie préventive en diplomatie et ne pas traiter les causes nationales juste en temps de crise et de façon saisonnière », tout en faisant la promotion de la culture du dialogue.

25/11/2014