L’Espagne défend la centralité de l’ONU et ne fait aucune référence à un quelconque référendum

L’Espagne défend la centralité de l’ONU et ne fait aucune référence à un quelconque référendum

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a défendu hier soir, mercredi 22 septembre 2021, la centralité de l’ONU pour parvenir à une solution «politique, juste, durable et mutuellement acceptable» à la question du Sahara marocain sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

«Le gouvernement d’Espagne défend toujours la centralité des Nations unies et soutient les efforts du Secrétaire général de l’ONU pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable» à ce conflit, a souligné le responsable espagnol dans son intervention devant la 76e session de l’Assemblée générale des Nations unies, qui se tient à New York.

Pour la troisième année consécutive devant l'ONU, Pedro Sanchez n’a fait aucune allusion à la tenue d’un quelconque référendum pour la solution de ce différend.