L'ambassadrice de Suède à Rabat, Mme Anna Hammargren, a affirmé Vendredi dans une déclaration à la MAP, que le gouvernement de son pays n'avait aucune intention de reconnaitre la pseudo-RASD et que la motion du parlement suédois en la matière n'aurait aucun impact sur la position officielle de Stockholm, basée sur le droit international.