La France a refusé en 2008 une proposition américaine, dans laquelle l’option d’indépendance prônée par le Polisario au Sahara était jugée irréaliste, en raison de pressions exercées par le lobby algérien installé dans l’Hexagone.

L’administration américaine de l’époque voulait accélérer les négociations autour du Sahara entre le Maroc et le Polisario, en encourageant le projet d’autonomie avancée au Sahara proposé par le Maroc, révèle un câble diplomatique américain datant de 2008 diffusé par Wikileaks. 

 

Cette proposition, appuyée par l’administration Bush, a été rejetée par la France, pourtant allié inconditionnel du Maroc dans son conflit avec le Polisario. Cette résolution aurait même été à l’origine d’une mini-crise entre la France et les Etats-Unis. 

 

Les dirigeants américains avaient estimé en ce temps, que le plan d’autonomie avancée au Sahara, défendu par le Maroc, était une proposition sincère et sérieuse qui permettrait de résoudre définitivement le conflit du Sahara.

30/04/2013