La Russie est à l'origine du blocage du vote d'une nouvelle résolution

La Russie est à l'origine du blocage du vote d'une nouvelle résolution

Les États-Unis auraient rencontré des difficultés à l'ONU pour faire approuver par le Conseil de sécurité un projet de résolution prolongeant d'un an le mandat de la mission de l'ONU au Sahara occidental, après que l'Algérie s'est opposée à la reprise des pourparlers avec le Maroc. Selon l’AFP, qui cite des sources diplomatiques, la Russie aurait bloqué le projet de résolution préparé par Washington, porte-plume des résolutions autour du différend aux Nations unies.

Les mêmes sources ajoutent que le vote, prévu mercredi, a été finalement reporté à vendredi, alors que le mandat de la Mission des Nations unies pour organiser le référendum au Sahara occidental (MINURSO) expire dimanche.

Les sources diplomatiques de l’agence ont précisé que Moscou «n'est pas satisfaite des paragraphes liés au processus politique» et «soutient également le refus de l'Algérie de reprendre des pourparlers similaires organisés en Suisse par l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU au Sahara, Horst Koehler, jusqu'au printemps 2019 avant de présenter sa démission». La Russie considère que ce processus n’a enregistré «aucune percée» dans le dossier.