Laâyoune : Une année sous le signe de l’encouragement de l'investissement et la création d’entreprises

Laâyoune - L'année 2021 a été marquée par la mise en œuvre d’un ensemble de démarches et de mesures visant à encourager les investissements et la création des entreprises dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Cette année a été ainsi marquée par la signature d'accords de partenariat et de coopération et l’organisation de nombreuses rencontres et colloques nationaux et internationaux visant à attirer les investissements, créer des emplois et encourager l’installation des entreprises dans cette région du Sahara marocain.

Il s’agit principalement d’accords de partenariat et de coopération signés entre la Banque Populaire et les associations "Moubadara", dans les régions de Laâyoune-Sakia El-Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, visant à accompagner et encourager les initiatives entrepreneuriales.

Ces accords visent à accompagner les porteurs de projets, les auto-entrepreneurs et les TPE, en matière d'information, de conseil et d'assistance, en plus des financements pour la réalisation de leurs projets.

En vertu de ces accords, le processus de création d'entreprise sera encouragé à travers l'échange d'informations économiques, l'organisation d'événements et de programmes promotionnels pour l'autonomisation des jeunes et l’encouragement de l'entrepreneuriat, y compris par les crédits "Intelaka".

Ces accords visent principalement à contribuer de manière significative à créer de la richesse et de la valeur ajoutée au niveau régional, afin d'encourager l'investissement et d'instaurer une culture de l'entrepreneuriat et d’accompagner les jeunes porteurs de projets, auto-entrepreneurs et TPE.

Dans le même contexte, le ministre de l'Intégration économique, des Petites entreprises, de l'Emploi et des Compétences, Younes Sekouri, a présidé les travaux de la cinquième réunion des consultations régionales sur les programmes d'emploi et de création d'entreprises.

Au cours de cette rencontre, les grandes lignes de la feuille de route élaborée par le gouvernement dans le domaine de l'emploi et de la création des entreprises ont été passées en revue par les différents acteurs qui ont souligné l'importance de ces programmes, notamment dans le cadre du nouveau modèle de développement qui nécessite une convergence des politiques publiques pour poursuivre la mise en œuvre des projets en cours de réalisation et le lancement de nouveaux chantiers.

Selon le ministre, il s'agit du programme "Awrach", pour lequel 2,25 milliards de dirhams ont été alloués pour atteindre l'objectif de 250.000 bénéficiaires en 2022 et 2023, et du programme "Forsa" qui vise à accompagner les porteurs de projets et petites entreprises avec un budget de 1,25 milliard de dhs.

Dans le but d'accompagner les TPE et les porteurs de projets, un nouveau centre de "Dar Al Moukawile" a été également lancé par le groupe Attijariwafa Bank.

Cette structure est un outil à vocation sociale et citoyenne qui propose un accompagnement complet et gratuit des porteurs de projets, auto-entrepreneurs et TPE, qu'ils soient clients ou non de la banque.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la volonté du groupe de renforcer sa participation volontariste à la dynamique économique et sociale de cette région, grâce aux efforts concertés de tous les acteurs du monde économique aux niveaux national et régional.

En marge de cet événement, plusieurs conventions de partenariat ont été signées entre le groupe bancaire et des acteurs des secteurs public et privé, dont la wilaya de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, le conseil communal de Laâyoune, l'Agence de développement numérique et le Centre régional d'investissement, dans le but d'accompagner l'activité des TPE et des porteurs de projets.

Au niveau de la promotion des investissements et de la création d'emplois, l’année 2021 a vu la tenue d'une rencontre, par visioconférence, entre les directeurs des centres régionaux d'investissement des provinces du sud et les chefs d'entreprises polonaises intéressés par le marché marocain.

Lors de cette rencontre, le potentiel d'investissement et le climat des affaires dans les provinces du sud ont été mis en évidence, ainsi que les opportunités offertes par ces régions, qui sont devenues une terre d'investissement par excellence, grâce à leurs multiples avantages fiscaux et géographiques.

Lors de leur visite dans la ville de Laâyoune, les chefs d'entreprises polonaises ont tenu des réunions B2B avec leurs homologues marocains, et visité de grands projets pour explorer les opportunités d'investissement dans les provinces du sud du Royaume.

Ces rencontres, organisées par le Centre régional d'investissement, visaient à informer les membres de la mission économique polonaise des efforts de développement du Maroc au Sahara et les grands projets d'infrastructures mis en œuvre dans divers secteurs.

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra vit en effet depuis des années une dynamique de développement exceptionnelle grâce aux nombreux projets réalisés grâce au nouveau modèle de développement des provinces du sud du Royaume, qui a stimulé le processus de développement et garanti de meilleures conditions de vie aux populations.