Soutien de Madrid au plan d’autonomie : Des politiques européens saluent une avancée qui favorisera la paix en Méditerranée

Soutien de Madrid au plan d’autonomie : Des politiques européens saluent une avancée qui favorisera la paix en Méditerranée

 Des personnalités politiques européennes ont salué, mardi, le soutien de l’Espagne au plan d’autonomie au Sahara marocain, le qualifiant de ‘’décision sage et courageuse’’ et d’’’avancée’’ qui favorisera la paix et la stabilité dans la région euro-méditerranéenne.

Pour l’ancien Premier ministre bulgare, Georgi Blinaski, “la décision courageuse du gouvernement espagnol de reconnaître l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007 comme une base sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend artificiel sur le Sahara marocain, exprime la volonté politique de donner une forte impulsion à l’histoire de longue date qui a toujours existé entre les Royaumes d’Espagne et du Maroc à tous les niveaux’’.

“La réaction sage et équilibrée du gouvernement marocain confirme sa volonté de préserver et de consolider ces bonnes relations traditionnelles avec son voisin et allié majeur’’, a-t-il souligné sur sa page facebook.

C’est l’occasion, a ajouté M. Georgi Blinaski, de saluer le courage des dirigeants de ces deux pays, tout en souhaitant un avenir prospère et radieux aux peuples espagnol et marocain.

“Grande satisfaction pour la décision du gouvernement espagnol de soutenir l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara’’, a déclaré, de son côté, à la presse la sénatrice de Forza Italia et vice-présidente de la délégation italienne à l’Assemblée parlementaire de l’Initiative centre-européenne, Urania Papatheu.

Il s’agit, selon elle, d’une avancée qui consolide la souveraineté marocaine au Sahara et qui contribuera à renforcer la stabilité et la paix dans l’espace euro-méditerranéen.

La position espagnole rejoint celles de plusieurs pays comme les États-Unis, la France et l’Allemagne, a-t-elle rappelé, notant que ‘’maintenant, l’Italie devra emboîter le pas de l’Espagne’’.

La sénatrice italienne a émis l’espoir de voir ‘’l’Algérie prendre conscience que l’avenir de nos peuples passe par la promotion de l’intégration et la coopération, et non par la promotion des séparatismes’’.

Le député italien Osvaldo Napoli a souligné, quant à lui, que “la décision du gouvernement espagnol de soutenir l’initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, crédible et réaliste pour résoudre le différend régional sur le Sahara marocain est un tournant historique qui confirme la légitimité de la position marocaine et contribuera à la stabilité de la région’’.

‘’À un moment où le flanc nord de l’Europe est exposé à des risques imprévisibles en raison de la guerre en Ukraine, l’Europe a tout intérêt à assurer la stabilité et la paix sur le flanc sud, en contribuant à des solutions réalistes et juridiques aux problèmes et conflits qui menacent la stabilité de la région euro-méditerranéenne, comme celui du Sahara marocain’’, a indiqué dans un communiqué le député du groupe parlementaire Action et membre de la commission des affaires étrangères du parlement italien.

La nouvelle position de l’Espagne rejoint d’autres décisions en faveur de la souveraineté marocaine sur le Sahara, exprimées par plusieurs pays occidentaux, comme l’Allemagne, la France ou les États-Unis, a-t-il poursuivi, relevant que l’Italie devrait suivre l’exemple de ses partenaires occidentaux et soutenir sans équivoque l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara.

De la même manière, l’Algérie devrait comprendre que l’intérêt de son peuple et de toute la région euro-méditerranéenne réside dans la promotion de l’intégration régionale et dans le renforcement de la paix, de la stabilité et de la prospérité entre les pays du Maghreb et non dans la promotion du séparatisme, a-t-il conclu.