Une manifestation de Marocains à Paris tourne au vinaigre suite à l’intervention violente de miliciens algéro-polisariens.

Des centaines de Marocaines et Marocains, venus de toute la France, se sont retrouvés Place de la République à Paris, le 28 novembre 2020, pour soutenir l’intervention des Forces Armées Royales marocaines visant à mettre fin au blocage du poste frontière d’El Guerguerat par despolisariens et pour clamer haut et fort la marocanité du Sahara et défendre l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

Mais voilà, des polisariens portant des bâtons, sabres et usant de sprays lacrymogènes ont lâchement attaqué ces manifestants Marocains. De nombreuses photos et vidéos montrant ces attaques lâches des polisariens en plein Paris circulent en ligne pour montrer des images où l’on peut voir de vives tensions, des bousculades et des attaques avec des bâtons.

Suite à ces attaques sauvages, en plein de Paris, des Marocains de France soutenant la marocanité du Sahara par des mercenaires du polisario, l’Union des Associations des Marocains de l’Essonne a décidé de porter plainte pour coups et blessures car il serait inadmissible que l’’État de Droit français puisse tolérer la présence sur son sol de miliciens parfaitement entraînés, à la solde du tandem polisario-Alger.

Comment pourrait-il fermer les yeux sur des actes criminels perpétrés, le 28 novembre 2020, Place de la République, à l’encontre de franco-marocaines, dont des mamans, livrées à elles-mêmes face à des nervis algéro-séparatistes extrêmement violents, vêtus à la manière des gardiens de la révolution iranienne, armés de gourdins, voire d’épées et ce, au moment même où le Monde entier, y compris et surtout la France, mène campagne contre les violences faites aux femmes.

Les images de violences perpétrées à l’encontre des Marocaines de France et postées sur les réseaux sociaux, suffisent à elles seules à établir le flagrant délit. Les auteurs de ces crimes sont d’ailleurs aisément reconnaissables sur les images qui inondent les réseaux sociaux. Pourtant, il n’y a eu aucune interpellation par les services de police.

Qu’attend alors la justice française pour demander des comptes à ces bandits de grand chemin, qui se sont autorisés à bafouer les lois de la République Française ? Pour moins que ça, la justice française serait intervenue, pour ne pas parler de certains journalistes français qui ont étonnamment fermé les yeux sur ces bavures gravissimes.

Aussi, pourquoi le Parquet de Paris ne s’est alors pas auto-saisi et n’a pas entrepris d’amener les auteurs de ces agressions inqualifiables à répondre de leurs actes criminels ? Telle est la question qui se pose aujourd’hui.

Enfin, la Communauté Marocaine en France a vivement dénoncé et accusé le polisario de semer intentionnellement la confusion dans l’opinion publique française sur les développements du dossier du Sahara après la libération du passage de Guerguerat. LesMarocains ont mis l’accent sur la justice de la cause nationale et l’adhésion à la paix afin de régler ce conflit régional fabriqué par l’Algérie.

Farid Mnebhi.