Lancement d’importants projets sociaux-économiques par le Roi Mohammed VI dans la Province d’Essaoui

En visite officielle à Essaouira, le Roi Mohammed VI a inauguré, le 16 janvier 2020, le barrage Moulay Abderrahmane situé sur l’Oued Ksob pour une enveloppe budgétaire de 90 millions d’Euros et permettant l’intensification de la production agricole d’environ 125 %, notamment pour les filières des céréales, de l'arboriculture, du maraîchage et des cultures fourragères, ainsi qu'une amélioration de la valeur ajoutée de la production agricole.

Le Souverain marocain a également procédé, le même jour, au lancement du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre Ksob pour un investissement, de plus de 22 millions d’Euros, de projets d’eau potable avec la réalisation d’une station de traitement des eaux du barrage et la pose de conduites d’adduction de ses eaux pour une enveloppe de près de 13 millions d’Euros et un projet de renforcement de l’accès à l’eau potable en milieu rural pour un montant de 18 millions d’Euros.

Ce barrage bénéficiera à une région, dont l'économie est principalement basée sur l'agriculture, l'élevage et l'artisanat, qui en tirera pleinement et durablement profit des avantages, notamment les 1 207 agriculteurs des communes rurales avoisinantes.

Ces projets s’inscrivent en droite ligne des objectifs du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Irrigation 2020-2027 et témoignent de la volonté du Souverain marocain de poursuivre la politique des barrages et sa détermination à faire du secteur agricole un catalyseur de croissance économique équilibrée et durable de l’ensemble des régions du Maroc et un facteur déterminant de promotion des zones rurales à travers le développement des systèmes de production agricole et la maîtrise de la gestion des espaces ruraux.

Le lendemain, soit le vendredi 17 janvier 2020, le Roi Mohammed VI, après avoir accompli la Grande Prière du Vendredi à la Mosquée « Lalla Amina » à Essaouira, a, en sa qualité de Commandeur des Croyants, remis le Prix Mohammed VI au 06 Majors, à égalité dans les catégories féminine et masculine, du Programme de Lutte contre l’Analphabétisme.

Par la suite, le Roi Mohammed VI, dans sa ferme volonté de consacrer la vocation d’Essaouira en tant que ville d’histoire, d’art et de patrimoine, a lancé la réalisation d’une Cité des Arts et de la Culture et inauguré un Complexe intégré de l’artisanat.

Ce projet, mobilisant des investissements de l’ordre de 35 millions d’Euros, devra permettre à la ville de disposer d’un grand espace de formation et de répétitions pour les troupes de musique et de théâtre, à la mesure de la renommée et de la stature internationales de Mogador.

Enfin, le Roi du Maroc a procédé, le 17 janvier 2020, à l’inauguration du Complexe intégré de l’artisanat d’Essaouira, d’un coût global de 1,85 million d’Euros afin d’assurer aux jeunes de la région une qualification professionnelle adaptée à la réalité socio-économique du secteur de l’artisanat, principalement à travers le mode de formation par apprentissage, ainsi qu’une intégration dans le marché du travail.

Ce Complexe artisanal contribuera également à la préservation de certains métiers menacés de disparition, à la promotion des produits locaux d’artisanat et à la valorisation de l’approche genre dans la mesure où la grande majorité des bénéficiaires sont des femmes.

C’est la raison pour laquelle, ce Complexe intégré de l’artisanat d’Essaouira abrite un Centre de qualification professionnelle dans les arts traditionnels comprenant des ateliers professionnels, trois salles de formation, une salle d’informatique, 20 ateliers et 07 espaces d’exposition (bois thuya, bijouterie « deg souiri », rafia, tissage, maroquinerie, instruments de musique et produits du terroir).

Farid Mnebhi.

20/01/2020