A l’occasion de la « Journée de l’Afrique », célébrée tous les 25 mai, la Ministre espagnole des Affaires Etrangères, Madame Arancha Gonzalez Laya, a adressé un message au Président de la Commission de l’Union Africaine (U.A), Monsieur Moussa Fikri.

 

Dans son envoi, où elle a écrit « Atous, Africaines et Africains, nous souhaitons une heureuse Journée de l’Afrique », la Ministre espagnole a pris soin de choisir une illustration, celle de la carte officielle de l’U.A où elle a carrément biffer la drapeau de la fantomatique RASD

 

Ce nouveau coup dur pour les polisariens intervient au moment même où ils avaient mis en ligne, par l’entremise de l’Agence de Presse algérienne (APS) une dépêche fleuve dans laquelle ils se déclaraient faussement comme membre fondateur de l’U.A, oubliant sciemment que la « Journée de l’Afrique » célèbre la fondation de l’Organisation de l’Unité Africaine (O.U.A).

 

Quant à la République Islamique d’Iran, elle s’est permise, via son Ministre des Affaires Etrangères, d’attribuer, dans un tweet, le Sahara marocain à la pseudo RASD en plaçant le torchon polisarien sur une carte géographique a l’occasion du 57ème anniversaire de l’O.U.A, « Africa Day ». Une manière bien infantile de provoquer le Maroc.

 

Autre fait risible, dont s’est rendu maître en la matière la direction terro-polisarienne, n’est autre que le soi-disant message, en date du 15 mai 2020, du Président mauritanienne, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, félicitant le criminel sanguinaire Brahim Ghali à l’occasion de l’Aïd Al Fitr.

 

Or, en analysant la rubrique « Activités présidentielles » de l’Agence Mauritanienne de presse (AMI-officielle), où sont consignés tous les gestes et faits du Président mauritanien à travers textes, images et vidéos, il est apparu que cette infox pondue par le polisario ne résiste pas au recoupement le plus élémentaire.

 

Depuis le début de cette année 2020, et jusqu’au moment où ces lignes ont été écrites, à savoir le 28 mai 2020, pas la moindre trace d’un seul message de Ould El Ghazouani à tueur en puissance Brahim Ghali. De quoi s’agit-il au juste ? Rien de moins qu’un tissu de mensonges confectionné par le média du Polisario à des fins de propagande.

 

Il n’y rien d’étonnant à ce que les médias polisariens fassent du mensonge et de la propagande leur pain favori. Ils ont été formés à une grande école de désinformation : l’agence d’Etat officielle de l’Algérie APS.

 

Jusqu’à présent, le régime algérien et les dirigeants polisariens sont restés sans voix face au message on ne peut plus clair de la Ministre espagnole. Un coup massue qui rappelle que le propre des entités chimériques est d’être biffées et envoyées aux orties tout comme les dictatures. Ils danseront dans pas longtemps le Charleston comme ce coq posé sur un tam-tam chauffé ! A bon entendeur salut !

 

Farid Mnebhi.

 

28/05/2020