Madame Hélène Youssoufi, a adressé, le 29 mai 2020, un message de condoléances au Roi Mohammed VI suite à son au décès de son mari, où elle Lui exprime avec une grande douleur et une profonde affliction, toutes ses condoléances et ses sincères sentiments de compassion et de soutien à la suite de la perte aujourd’hui de Maître Abderrahmane Youssoufi.

 

Madame Hélène Youssoufi affirme que si elle perd à titre personnel son mari et son compagnon de vie, le Maroc et les Marocains perdent également un fidèle serviteur qui a voué sa vie entière au service de ses Rois, de l’indépendance, de l’intégrité et de l’essor de son pays tout en soulignant que Si Abderrahmane vouait à la Personne du Souverain Marocain une profonde affection paternelle, qu’il n’a eu de cesse de clamer et de démontrer, bien au-delà du cadre de l’exercice de ses fonctions officielles.

 

Se disant bouleversée par cette perte terrible, Madame Youssoufi dit se joindre à la douleur du Souverain marocain et à celle de Son Peuple.

 

Suite à ce message, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à Madame Hélène Youssoufi, et à travers elle, aux proches du regretté disparu, à ses amis, à ses partisans, à sa grande famille politique nationale, notamment au Parti de l’Union Socialiste des Forces Populaires, dans lequel le Roi du Maroc affirme avoir appris avec une vive émotion et une profonde tristesse la nouvelle du décès du grand militant, feu Maître Abderrahmane Youssoufi, ajoutant que sa disparition constitue une perte considérable, non seulement pour sa famille, mais aussi pour son pays, le Maroc, qui perd l’un de ses hommes les plus valeureux.

 

De fait, un pan entier de l’Histoire du Maroc contemporain porte la marque de sa personnalité singulière et de son style unique d’homme fidèle et loyal, clairement attaché aux principes et guidé par un sens éminent des responsabilités, affirme le Souverain marocain.

 

Le Souverain marocain dit avoir une pensée émue et déférente pour le défunt aux grandes qualités humaines, soulignant que son patriotisme sincère ne se démentit jamais au cours des décennies de son action militante. Son parcours fut voué à la défense des droits de l’Homme et sa vie politique fut jalonnée d’énormes sacrifices. Mu par un dévouement ardent au service des intérêts supérieurs de la Patrie, il a toujours témoigné un attachement inébranlable au Glorieux Trône Alaouite, un loyalisme sans faille aux symboles sacrés et aux constantes de la Nation, poursuit le message.

 

« Nous prenons la pleine mesure de cette perte cruelle. Nous nous rappelons combien l'illustre défunt s'était engagé, dès la première heure, dans la lutte anticoloniale et avec quelle humilité et quelle abnégation, il consacra toute sa vie au service des Causes sacrées de son pays », rappelle le message Royal.

 

Le Roi du Maroc souligne, que, animé de telles valeurs, le défunt brilla dans l’exercice des fonctions qui lui furent successivement confiées, notamment celle de Premier Ministre au sein du gouvernement de l’alternance, sous le règne de Son Vénéré Père, feu Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu ait son âme, puis sous celui de Notre Majesté. Le message Royal souligne que le regretté disparu, que Dieu l’agrée en Sa miséricorde, œuvra ainsi lors d’une étape historique marquante dans le processus de consolidation de notre choix démocratique et révéla sa stature d’Homme d’Etat, sage et chevronné.

 

« Partageant votre chagrin en ces moments pénibles, Nous vous assurons de Notre constante et bienveillante sollicitude et implorons le Très-Haut de vous inspirer réconfort et consolation. Qu’Il accueille le défunt dans Ses immenses paradis, qu’Il lui accorde Son infinie miséricorde, et qu’il lui réserve la meilleure des récompenses, en rétribution des bons et loyaux services rendus à son Roi et sa Patrie », souligne le message Royal.

 

Ô âme, désormais apaisée ! Retourne auprès de ton Seigneur, satisfaite et agréée ! Sois désormais du nombre de Mes serviteurs, et sois la bienvenue dans Mon Paradis. Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons. Véridique est la parole de Dieu.

 

Farid Mnebhi.

 

30/05/2020