Selon les dernières informations diffusées par la presse algérienne à deux dinars démonétisés et les responsables algériens, il semblerait que le Royaume du Maroc ne serait pas à l’abri d’une agression militaire algérienne.

 

Selon ces informations, il est de plus en plus acquis que le régime algérien se préparerait à un conflit direct contre le Maroc, d’autant plus que des signes décisifs d’une telle intervention militaire algérienne en terre marocaine sont très troublants.

 

Pour preuve, l’amendement, voulu par les dirigeants algériens, de la Constitution algérienne ouvrirait grandes les portes à l’armée algérienne et ce, pour la première fois de sa courte histoire, à des missions militaires à l’extérieure, et en tout premier lieu à une attaque directe contre la Maroc.

 

Une telle attaque militaire algérienne contre le Maroc devrait offrir l’occasion aux locataires illégitimes du Palais de la Mouradia d’Alger de faire d’une pierre deux coups, à savoir orienter le mécontentement des Algériens vers un conflit régional tout en réglant le problème des champs de schistes bitumeux et en délocalisant les camps des réfugiés Sahraouis marocains embastillés à Tindouf en Algérie vers les zones de Bir Lahlou et Tifariti, deux localités situées en territoire marocain.

 

Une possibilité à ne pas exclure, car selon le stupide rêve de l’armée algérienne serait de se retrouver pour la première de sa courte histoire à l’Est du mur, d’autant plus que nul ne sait qui orchestre et qui gère l’Algérie en raison de la violence des déclarations des responsables algériens envers le Maroc.

 

Le scénario catastrophe serait une agression algérienne avec des bataillons de l’armée algérienne sur le territoire marocain suite à une tentative d’installation dans la localité marocaine de Guerguerat des terroristes polisariens. Une belle raclée en perspective pour l’armée algérienne qui en a, d’ailleurs, l’habitude depuis sa création juste après l’indépendance volée par des malfrats. Mais que voulez-vous, les salonnards de soldats algériens ont pour habitude de recevoir de belles déculottées par les Forces Armées Royales marocaines et l’Histoire est là pour le confirmer !

 

Mais quoi qu’il en soit, l’Algérie n’a qu’une armée de singes et de poupettes sans aucune expérience et commandée par des trucmuches de généraux qui ne pensent qu’à leurs comptes bancaires et à massacrer le peuple algérien.

 

En final, si agression militaire algérienne contre le Maroc il y a, il serait vivement prescrit à ces pin-up de dirigeants et généraux algériens de chanter « Lilli Marleen » selon la musique de la Légion Etrangère française et de danser sur un air de « Chicken Dance » tout en jouant, défripés qu’ils sont, à la marelle dans leurs casernements.

 

Au fait, les autorités et les généraux véreux algériens devraient s’occuper de leurs vastes cultures de l’opium et du cannabis dans les oasis de l’Adrar et d’autres dans le Sud Algérien ainsi que dans les forêts recouvrant le plateau de Médéa dans les Sud-Ouest sans oublier les laboratoires de traitement de ces drogues se trouvant dans la région de Ksar Aguenet. Des cultures, soit dit en passant, très lucratifs pour leurs multiples comptes bancaires à l’étranger !

 

Farid Mnebhi.

 

02/06/2020