Le marocain Monsieur Mohamed Aujjar surclasse aisément l’algérien Ramtane Lamamra au poste d’Emissai

La bonne nouvelle est tombée pour le Maroc le 19 août 2020 lorsque la Haut-Commissaire des Nations-Unies aux Droits de l’Homme, Madame Michelle Bachelet, a annoncé la nomination de Monsieur Mohamed Aujjar, ancien Ministre et Diplomate chevronné marocain, au poste, tant convoité par le dénommé Ramtane Lamamra, de Président de la Mission d’Enquête Indépendante sur la Libye.

Cette Mission, composée outre de Monsieur Mohammed Aujjar, en qualité de Président, de Madame Tracy Robinson (Jamaïque) et de Monsieur Chaloka Beyani (Zambie et Royaume Uni), a été créée par le Conseil des Droits de l’Homme, le 22 juin 2020 afin de fournir toute la documentation sur les allégations de violations du Droit International des Droits de l’Homme et du Droit International par toutes les parties en Libye depuis 2016.

Ce nouvel organe d’experts avérés et reconnus à l’international aura pour mission première de lutter efficacement contre l’impunité généralisée sur les violations des Droits de l’Homme et sur les abus commis. Elle devrait également servir d’outil de dissuasion afin de prévenir de nouvelles violations et de contribuer à assurer la paix et la stabilité de la Libye.

A rappeler que, dans sa déclaration faite le jour de la nomination de Monsieur Mohamed Aujjar, Madame Michelle Bachelet a indiqué que les exécutions sommaires, la torture et les mauvais traitements, la violence sexiste, y compris la violence sexuelle liée aux conflits, les enlèvements, les disparitions forcées, ainsi que l'incitation à la violence sur les réseaux sociaux se poursuivent dans un climat d'impunité totale en Libye.

C’est pourquoi, Madame Bachelet a relevé dans ce sens la détérioration de la situation sécuritaire en Libye et l'absence d'un système judiciaire fonctionnel, mettant l'accent sur l'importance du travail de l'équipe d'experts indépendants pour documenter les exactions et les violations des Droits de l'Homme en Libye.

Cette mission devra faire un compte rendu oral au Conseil des Droits de l’Homme en septembre 2020 et rendre un rapport écrit en 2021 sur le situation des Droits de l’Homme en Libye , notamment sur les efforts déployés pour prévenir les violations et les abus des Droits Humains et faire en sorte que les responsables rendent des comptes, assorti de recommandations

Ci-après une biographie succincte de Monsieur Mohamed Aujjar:

Monsieur Mohamed Aujjar, nommé Président de la Mission d’Enquête Indépendante de l’ONU sur la Libye, est né le 18 mars 1959 à Targuist (Province d’Al Hoceima).

Titulaire d’une licence en Droit à l’Université Mohammed 1er d’Oujda, M. Aujjar a travaillé au quotidien « Al Mithaq Al Watani » en tant que journaliste et Directeur.

En mars 1998, il a été nommé par feu Sa Majesté Hassan II Ministre chargé des Droits de l’Homme, avant d’être nommé par le Roi Mohammed VI dans le même poste, le 6 septembre 2000.

Le 7 novembre 2002, M. Aujjar a été nommé par le Souverain marocainMinistre chargé des Droits de l’Homme dans le Gouvernement de Driss Jettou, poste qu’il a occupé jusqu’au 8 juin 2004.

Le 14 octobre 2014, il a été nommé par le SouverainAmbassadeur Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nation Unies à Genève.

Marié et père de trois enfants, Monsieur Aujjar a été nommé par le Roi Mohammed VI, Ministre de la Justice, le 5 avril 2017.

Farid Mnebhi.

20/08/2020