Les polisariens s’amusent à menacer le Maroc et ils ne sont pas les seuls. Du jamais vu !

Le 15 novembre 2015 est une journée riche en élucubrations des polisariens et des dirigeants algériens et ce, pour deux raisons.

La première est l’agression commise contre le Consulat Général du Maroc à Valence, en Espagne, au cours duquel des polisariens ont porté atteinte à l’inviolabilité, l’intégrité et la dignité d’une représentation diplomatique.

Ces forcenés polisariens, chauffés à blanc par leurs maîtres d’Alger, ont orchestré un rassemblement devant ledit Consulat Général du Maroc proférant des slogans anti-marocains. Profitant de l’absence du personnel et du service de sécurité pour s’infiltrer dans l’enceinte dudit Consulat, ces malfrats ont commis des actes de vandalisme et tenté de retirer le drapeau marocain et de hisser leur torchon.

Suite à cet acte immonde commis par les polisariens, sous les ordres de leurs maîtres d’Alger, leGouvernement espagnol acondamné fermement ces actes de vandalisme.

Ainsi, leMinistère espagnol des Affaires Etrangères, de l’Union Européenne et de la Coopération a, dans un communiqué publié le même jour, indiqué que « L'Espagne condamne fermement toute action portant atteinte aux principes et aux valeurs des conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires de 1961 et 1963, dont elle est partie et ferme garante ».

La seconde est l’annonce faite, le même jour, par le Ministère algérien de la Défense qui s’est fendu d’un communiqué annonçant, pour le première fois, la possession par l’Armée Nationale Populaire algérienne (ANP) du missile balistique Iskander E ainsi que d’autres armes lourdes.

Ainsi dans un reportage, diffusé juste après que les militaires marocains aient chassé les terropolisariens d’El Guerguerat, le commentateur s’est lancé dans une diatribe contre le Maroc.

Il importe de relever que le reportage en question montre pour la première fois le fameux missile Iskander E, livré ces dernières années par la Russie à l’Armée algérienne. Jusqu’à aujourd’hui, personne n’avait la certitude que l’ANP détenait ce missile balistique d’une grande précision, encore faudrait-il qu’ils sachent l’utiliser et non l’envoyer sur des cibles algériennes. D’ailleurs, il est certain que cet armement est sous strict contrôle russe.

Beaucoup affirment que cette vidéo est une réponse oiseuse du Chef d’Etat-Major de l’ANP, Saïd Changriha, adressée au Maroc, dont les Forces Armées Royales marocainesviennent de mener des opérations de nettoyage à El Guerguerat, au Sahara marocain.

Difficile de croire que les deux événements ne soient pas liés, particulièrement en raison du timing choisi pour le reportage.

Farid Mnebhi.

17/11/2020