Algérie/Israël : faites ce que je dis ! Ne faites pas ce que je fais !

L'Algérie, qui dénonçait vertement le récent rapprochement entre le Maroc et Israël, s'érigeant en véritable donneuse de leçons, vient d'en surprendre plus d'un.

On vient d'apprendre, en effet, qu'Alger a autorisé, le06 mars 2021, une liaison aérienne directe reliant Tel Aviv à l'aéroport Houari Boumedienne d'Alger. C'est là, une première dans l’histoire des relations israélo-algériennes, qu'on peut, pour le moins, qualifier de glaciales.

Selon des informations crédibles et des sites sérieux de tracking des aéronefs, un appareil militaire brésilien a bel et bien atterri sur le tarmac de l'aéroport d’Alger, samedi dernier, en provenance de Tel Aviv, un vol direct chargé de vaccins anti-COVID-19 offerts par les Israéliens.

Ce vol direct entre les deux pays ennemis a été largement commenté sur les réseaux sociaux, dans des publications en ligne ainsi que dans des Tweets, en anglais, en français, en arabe et en hébreu.

La gravité de la situation sanitaire, sociale, politique et économique dans leur pays a conduit les responsables algériens à quémander une aide d'urgence à son ennemi de toujours, Israël, en vaccins contre la COVID-19, demande à laquelle a accédé l’Etat Hébreu.

Cette liaison aérienne Tel Aviv-Alger vient discréditer la position rebassinée du régime algérien qui prétend être fermement opposé à tout contact avec l’Etat d'Israël ; il ne s’agirait, au final, que de discours de façade, censés caresser dans le sens du poil une opinion publique algérienne déjà bouillonnante avec la reprise des manifestations régulières du Hirak qui gagnent en ampleur.

Ce vol direct Tel Aviv/Alger tranche avec le discours du Président Tebboune et de la nomenklatura qui ne ratent aucune occasion pour critiquer en des termes haineux et antisémites le processus de normalisation entre Israël et certains pays arabes.

Peut-être qu'après l'Allemagne, le Chef de l'Etat algérien optera t'il pour un séjour dans un établissement hospitalier israélien ! Sait-on jamais !

Farid Mnebhi.

10/03/2021