Crans-Montana Forum : le Club des Ports à Dakhla

Il est un évènement qui ne doit pas être occulté. Le 13 mars 2015 se tiendra, à Dakhla, le Programme Spécial du Club des Ports.
Créée par le Crans-Montana Forum, cette entité regroupe les acteurs majeurs de l'industrie maritime, que ce soient dans le transport, la logistique, la gestion des ports ou la sécurité ainsi que leurs interlocuteurs financiers, techniques et commerciaux du monde entier.
Ce Club a pour objectif de définir des actions pour une plus grande compétitivité des ports africains et de favoriser l'émergence d'une industrie du transport maritime plus efficiente et sécurisée et ce alors que l'Afrique se revendique comme nouveau hub du transport maritime international.
Il est indéniable que le Continent africain, en plein développement, a pris conscience que ses ports sont un outil indispensable pour accompagner sa croissance.
La ville de Dakhla a été choisie pour abriter cette réunion car elle constitue le modèle pour l'avenir de la région mais aussi de l'Afrique. N'est-elle pas, en raison de sa position géostratégique la plaque tournante sur le plan économique et commercial, particulièrement dans le secteur maritime ?
Son développement assurera à cette région saharienne marocaine son rayonnement en tant que plateforme maritime stratégique de toute l'Afrique de l'Ouest.
Nul ne peut contester que le Maroc est devenu le maillon essentiel et incontournable pour les relations Nord-Sud et Sud-Sud et apparaît de plus en plus comme un point de jonction essentiel et incontesté pour ces mêmes relations.
Lors de la réunion de Dakhla, l'accent sera mis sur l'importance de la mise place d'infrastructures de qualité dans l'hinterland et le potentiel de l'industrie de la pêche.
Il est à rappeler que le Roi Mohammed VI a initié une politique portuaire des plus ambitieuses dès son intronisation le 30 juillet 1999.
Sur la seule façade Atlantique marocaine, près d'une vingtaine de ports répond aujourd'hui aux normes internationales ce qui positionne le Maroc comme un hub du transport maritime international.
Une politique portuaire qui vient également en appui aux populations en participant au développement économique des diverses régions, notamment du Sud et des provinces sahariennes avec les ports d'Agadir, de Tan-Tan, Sidi Ifni, Tarfaya, Boujdour, Laayoune et Dakhla.
Il en est de même pour la façade méditerranéenne, avec les ports de Tanger Med I et II, Ksar Sghir, Al Hoceima et Nador West Med.
Farid Mnebhi.

03/03/2015