Jeunes pour le changement, une alternative au Polisario

Depuis plus de quatre mois, le Mouvement de la jeunesse pour le changement (MJPC), une division du Front Polisario (PF), est organisée et se développe de plus en plus. Cette force est devenue une porte-parole de la dissidence sahraouie contre la classe dirigeante de la FP, qui décrit comme corrompu, totalitaire et antidémocratique.
Ce mouvement a créé son aile militaire et a sa section féministe dénonçant la tragédie humanitaire dans les camps de Tindouf et l'extrême pauvreté des femmes et des filles, en prenant la responsabilité de cette situation à l'adresse de la FP et son président Mohamed Abdelaziz demandant de quitter le pouvoir et démissionner.
Domaine de Rabouni, siège administratif du Front Polisario a été le théâtre d'une semaine par manifestation a été organisée devant l'Office de la délégation du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, il ya. En signe de protestation le silence des organisations internationales, qui ne considèrent pas le détournement de l'aide humanitaire à des fins illégales tandis que d'autres visent les camps de réfugiés a dénoncé comme.

Militants et sympathisants de MPJC diffusent leurs visages couverts de publicités, de peur de représailles de la part du Front Polisario appelant obsolète. Parmi certaines de leurs revendications, demandant le départ de Mohamed Abdelaziz, secrétaire général du Front, et la démission de son gouvernement. Outre la réparation demandée dans le pouvoir pacifiquement et transfert à MJPC.
Après la mise en place de son aile armée, ce mouvement se renforce à la fois dans les différentes tribus et les différentes classes de la société qui habitent les camps de Tindouf.
Un ancien expert du Pentagone et chercheur à l'American Enterprise Institute, Michael Rubin, estime que "le vent qui souffle sur les camps de Tindouf Printemps arabe contre les dirigeants du Front Polisario." Il ajoute que la MJPC, créée en Février 2014, "accuse les principaux dirigeants du Front Polisario et sa direction installés au pouvoir depuis plus de 35 ans de faire le statu quo persiste à usage privé qui correspondent à bénéficier ya des intérêts commerciaux chef de caste. "
Ce mouvement, diffuse également une vidéo de jeunes réfugiés sahraouis, dirigé par Ahmed Marabih Ada. Il dénonce ouvertement, les responsables du Front Polisario affirmant que "ils ont repris les institutions des camps pour leur propre bénéfice et de provoquer une catastrophe humanitaire qui met la discrimination tribale, une grève dévastatrice qui affecte tous réfugiés, l'interdiction du commerce, un exercice traditionnel des Sahraouis est un moyen de gagner sa vie. "

Ce réfugié sahraoui justifie son confinement dans le bureau de la délégation du Haut-Commissariat pour les réfugiés à Tindouf soulignant ainsi que les Sahraouis veulent obtenir leur voix au monde. Cependant, il regrette l'absence de réponse de la part du bureau responsable de cela et ce, même si vous avez expliqué la situation dramatique dans laquelle vivent les réfugiés dans la ville algérienne.
Enfin, dans sa déclaration, affirmé que les réfugiés dissidents confrontés à des menaces quotidiennes des forces de sécurité FP et appels à la solidarité à tous les amoureux de la démocratie et de la liberté.
Le représentant du mouvement de la jeunesse sahraouie pour le changement, indique en outre que cette déclaration a dévoilé le visage de briser le mur de la peur et encourager les gens dans les camps de Tindouf pour continuer la lutte pour le changement de régime en camps et donc trouver une solution digne de la situation dramatique dans laquelle ils se trouvent.

09/07/2014