Dans un contexte de rejet de la dictature du polisario ainsi que de révoltes populaires  dans les camps de Tindouf,   l’intrusion  de  camionnettes  de contrebandiers armés à partir du sol mauritanien est un acte de provocation destiné à la propagande interne du doublon algérien.  Par ailleurs, l’action  d’éléments  mafieux composés par des membres des  Rguibat el fokra sur les territoires tribaux des Ouled Dlim est un acte de nature à  provoquer un conflit dans la région  nord de la Mauritanie. 

I. Les polisariens ont  instrumentalisé  un groupe mafieux de contrebandiers armés pour créer l’illusion d’une capacité militaire.

 

Face à la réalité sur le terrain (échec du mythe d’un territoire prétendument libéré par les polisariens), les algéro-polisariens ont orchestré une parodie d’action hostile au Maroc.   Leur objectif était  de créer l’illusion  d’une capacité militaire. 

Ainsi, c’est avec des complicités en Mauritanie  que les polisariens  ont mis au point leur stratagème. D’après des sources tribales ce sont des contrebandiers qui opèrent entre le nord  de la Mauritanie et les camps de Tindouf  qui ont été recrutés dans  le tas  pour mener à bien une action hostile au Maroc. 

Cette action c’est résumé  à un rapprochement  de plusieurs véhicules de contrebandiers  le 28 Août à 6h30 du matin à 500m  du chantier de goudronnage des derniers kilomètres de la route  N1, à la mise en scène des contrebandiers armés arborant les emblèmes séparatistes (des drapeaux palestiniens à l’intérieur duquel on distingue le croissant algérien) ainsi qu’à leur fuite rapide.

 

II. L’intrusion sur le territoire marocain  d’éléments mafieux composé par des membres des rguibat el fokra  est un acte d’hostilité  inter-tribale grave.

 

L’intrusion d’éléments mafieux composés par des membres des  Rguibat el fokra sur les territoires tribaux des Ouled Dlim est un acte de nature à  provoquer un conflit dans la région nord de la Mauritanie. En effet,  les Ouled Dlim sont une tribu marocaine beaucoup plus puissante que l’état mauritanien.

III. Le jeu périlleux du régime mauritanien 

Le régime putchiste de Ould Abdelaziz qui a montré sa proximité et son soutien aux séparatistes algéro-polisariens  mesure mal les conséquences de ses actes :                                 La Mauritanie  peut-elle s’imaginer un seul instant  survivre  à une  déstabilisation du Maroc ?  

 

 Abdelatif OUBELLA 

Acteur associatif, membre de la tribu sahraoui des Aït Brahim (confédération tribale Tekna), militant pour le réseau ferroviaire des provinces du sud. 

30/08/2016