La médiation de l'UMA et sa monnaie unique le MAG

Il conviendrait dans les débats entre le peuple Marocain et Algérien de dénoncer les présentations de la carte du Royaume du Maroc sans sa moitié sud, le Sahara Marocain, dit Occidental par abus de la bonté des citoyens Marocains et de la législation marocaine qui a donné trop de liberté et de droits de l'homme ayant permis le montage d'un dossier séparatiste par une minorité de personnes qui l'ont instruit et qui n'ont fait de leur carrière existentialiste qu'entretenir l'esprit du mal, celui de l’égocentrisme et de l'instrumentalisation des plus démunis. Ces criminels séparatistes ont réussi à déporter plusieurs personnes suite à des enlèvements et a des actes terroristes en faveur d'une thèse séparatiste facilité par la création d'un mouvement en 1974 nommé Polisario, financé et orchestré par beaucoup de membres du pouvoir Algérien de l'époque et entretenu à nos jours par quelques responsables de ce pays voisin et frère du Royaume du Maroc. La République Algérienne que le Maroc a toujours aimé et défendu reste chère aux yeux des marocains, mais les traîtres pro-polisario restent des clebs qui s'opposent à l'union Maghrebine (UMA).En effet, ce différent de la question du Sahara Marocain est devenu une problématique Onusienne, il n'est que le résultat d'impacts des périodes post coloniales où il fallait diviser pour mieux régner. C'est ainsi que le montage de cette division d'un même peuple Algérien et Marocain a été un fait fatal dans les relations diplomatiques entre le Maroc et l'Algérie. Ce pseudo-conflit est crée par le jeux d'intérêts des stratégies géopolitiques des anciens colons. Aujourd’hui, même après la marche verte historique de 1975 qui a rassemblé plus de 350000 citoyens marocains pour la récupération de leur terre d'alliance en paix il y a la MINURSO dont l’existence n'a pas lieu d'être sur le sol marocain. Les grands chantiers d'envergure territoriale ont permis la mise à niveau d'infrastructures des provinces du sud du Royaume du Maroc et ont donné aux citoyens marocains d'origine sahraoui une place privilégiée en gestion de la chose publique et en responsabilités et libertés individuelles et collectives . Les actions d'aménagement et de développement durable sont la preuve de la maturité du peuple marocain divers, varié et ouvert aux dialogues des cultures et des civilisations. Depuis, les exactions commises par les membres du mouvement Polisario à l'encontre de sahraouis marocains fières de leur mère patrie le Royaume du Maroc, ces séparatistes sont devenues des centaines puis quelques milliers, on estime aujourd'hui aux alentours de 17000 sahraouis réellement sur les camps de séquestration au sud de la wilaya de Tindouf en Algérie, et 40000 qui ont fuit à l'étranger et dont certains véhiculent le rêve utopique en parlant de peuple sahraoui, de droit d'autodétermination et de leur république fantôme qu'il ont l'intention de nommer république arabe sahraoui démocratique(RASD). Ces quelques milliers de séparatistes qui essayent de défier la volonté de 43 millions de Marocains, ne peuvent pas rester dans cette configuration entre le marteau d'une organisation terroriste qui est le Polisario et l'enclume de l'appareil militaire d'Algérie. Ils doivent rentrer à la maison et participer à la construction de l'union Maghrébine. C'est vraiment étonnant comme scénario! celui d'accepter ce dossier de différent entre le Maroc et une poignée de séparatistes représentants de sahraouis séquestrés à TINDOUF. Ces victimes du séparatisme sont défendu à l'ONU par leurs ravisseurs et par le réseau diplomatique de l'appareil militaire Algérienne. Certains dirigeants Algériens continuent à s'entêter sur la résolution pacifique de ce différent de voisinage. Est-t-il raisonnable de céder sur des questions de droits et de citoyenneté, ceux de l'attachement à la souveraineté territoriale d'une nation, bien sûr que non, car nous savons pertinemment que ceux qui ne revendiquent pas leur citoyenneté, leur attachement patrimonial à une civilisation multiethnique, multiraciale unifiée par la foi et ne défendent pas leur identité plurielle de citoyens du monde en choisissons uniquement l'identité tribale sont voués à l’Échec. Nous pensons aussi que jamais de l'existence du Maroc il n’y aura plus question de transgression de son unité nationale et d'atteinte à son intégrité territoriale, ni d'atteintes d'ailleurs à celles de ses voisins l'Algérie, la Tunisie, la Mauritanie, le Mali et les pays d’Afrique et d'Europe en général. C'est. l'aboutissement de la libération des provinces du sud du Royaume du Maroc qui a permis de parachever son intégrité territoriale de Tanger à Lagouira, même s'il y a encore le poids de l'histoire coloniale de deux villes du nord du Maroc, Sebta et Mellilia, les marocains qui y vivent et les citoyens du monde considèrent ces villes Espagno-marocains, comme une zone marocaine internationale de continuité entre l'Europe et le Maroc porte d'Afrique vers le monde.
Il est temps pour l'Algérie de s'ouvrir au dialogue constructif avec le Maroc pour le lancement d'une vraie union maghrébine UMA et sa banque Maghrébine financière à monnaie unique le MAG.

Moulay Hfid Hamidi

06/07/2014