Réconciliation inter-libyenne en terre marocaine

Le samedi 11 juillet 2015 au soir, l'espoir d'une sortie de crise définitive en Libye est devenue réalité pour l'ensemble du peuple libyen.
En effet, l'ensemble des protagonistes, excepté le Congrès National Général (CNG), ont signé à Skhirat, Maroc, l'Accord de Réconciliation Nationale sous les Présidences du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies pour la Libye et Chef de la Mission d'Appui des Nations-Unies en Libye (MANUL), Monsieur Leon Bernardino, et du Ministre marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération, Monsieur Salaheddine Mezouar.
Une cérémonie de signature à laquelle ont assisté les Présidents des Chambres des Représentants et des Conseillers, respectivement, Messieurs Rachid Talbi Alami et Mohamed Cheikh Biadillah, plusieurs Ambassadeurs étrangers en leur qualité d'observateurs, en l'absence des représentants du CNG, dit Parlement de Tripoli.
Ainsi donc, au terme de six rounds de négociations menés au Maroc, le paraphe de ce document, qui sera très certainement signé par le CNG ultérieurement, ouvre la voie à paix et à la formation d'un Gouvernement d'Union Nationale et permettra à la Libye de sortir du chaos dans lequel ce pays vit depuis plus de trois années, notamment suite à des ingérences étrangères.
Le document aujourd'hui signé met en exergue le rôle majeur joué par le Royaume du Maroc et son Roi pour sa concrétisation ; un rôle positif, sage, constructif et désintéressé qui a suscité l'admiration de la communauté internationale, de l'ensemble des belligérants et du peuple libyen et qui a déjoué tous les pronostics de certains pays, qui se sont évertués à saboter toutes les initiatives marocaines visant à réconcilier définitivement le peuple libyen pour que la Libye retrouve la place qui lui échoit dans le concert des Nations. Il est certain que le peuple libyen saura, dans un avenir très proche, leur rappeler leur rôle destructeur de la Nation libyenne.
Le Maroc et le peuple marocain se félicitent que les représentants du peuple libyen aient adopté la voie de la sagesse ; une décision forte qui permettra à la Libye de se reconstruire sur tous les plans : politique, économique, social, etc. et de remettre à niveau son industrie pétrolière et gazière pour qu'elle puisse générer des revenus qui lui permettront de réaliser ses plans de relance.
L'accord de paix inter-libyen signé en terre marocaine constitue une nouvelle victoire diplomatique pour le Maroc et un sérieux camouflet pour certains détracteurs de la région qui devraient se poser, au regard de leur rôle déstabilisateur, de sérieuses questions sur le futur de leurs relations avec l'ensemble des pays de la région.
Farid Mnebhi.

12/07/2015