Il est de notre devoir est de celui de chaque citoyen de prendre conscience de la gravité de la situation sécuritaire dans notre biosphère. Après l’heure des bilans des attentats qui ont frappés lâchement Paris le vendredi 13 novembre 2015, nous restons mobilisés car nous sommes et nous restons au service de la sécurité citoyenne, par la promotion de la culture de paix, d’humanisme, de solidarités internationales, par le respect des valeurs et des devises respectives du Maroc et de la France, Dieu la Patrie le Roi et Liberté Fraternité Egalité. Nous continuons à œuvrer pour la cohésion sociale et le savoir vivre ensemble, sans tomber danos le laxisme, bien sûre, chacun a ses droits et ses obligations avec la plus grande rigueur et fermeté, mais nous devons participer à la sensibilisation de notre jeunesse aux dangers de la radicalisation, du séparatisme et de l’incitation à la haine ou à la compassion envers les minorités, qui se font parfois passer pour des victimes, sous l’égide du conseil de sécurité des droits de l’Homme aux nations unies.
Aujourd’hui plus que jamais, le monde entier est en guerre contre le terrorisme international. Une nouvelle donne de l’atrocité a pris de l’ampleur sur la scène médiatique internationale. De nouvelles filières terroristes se sont agrégées aux marchés économiques mondiaux dans le cadre de la globalisation, sous formes de variables discrètes qui font mal au niveau de leur point de rupture avec le système, dans chaque espace géographique et à chaque moment du temps perdu dans l'inaction et la défaillance sécuritaire .
Bien sûre, En plus des condamnations des actes odieux et abjectes, des messages de condoléances qui sont des bonnes intentions de partage des douleurs citoyennes, nous devons renforcer notre système sécuritaire dans le cadre d’un partenariat stratégique privilégié entre Paris et Rabat. Nous devons avoir le courage de dire à nos concitoyens que nous n’étions pas très bons au niveau de notre veille informationnelle, que nos procédures d’actions juridiques étaient trop contraignantes en France. Nous devons promouvoir davantage l’engagement citoyen à la sécurité, pour réaliser un travail de proximité en synergie avec les forces de l’ordre et avec l'armé. Chaque citoyen comme il est concerné par sa propre sécurité et celle de sa famille doit également être concerné par la sécurité de ses voisins, de son quartier, de sa ville, de sa région et de son pays, comme c'est le cas au Maroc. Mais reste à savoir, quelle stratégie à adopter par nos concitoyens Français face à cette nouvelle forme glaciale du terrorisme ?

Comment pouvons-nous nous sentir en sécurité à l’heure actuelle ? Et, surtout quand nous savons que nous avons probablement parmi nous des ennemis terroristes ?

Nous devons prendre conscience que l’honneur n’a pas de prix, vivre pour sa famille, pour ses amis et ses proches c’est vivre pour sa nation. Mourir dans le combat décisif qui nous attends contre le terrorisme pour protéger sa nation, c’est protéger sa famille et ses proches, et c’est également agir en paix pour l’humanité et les solidarités internationales.

Moulay hfid Alaoui HAMIDI

15/11/2015