Les relations Maroc-USA demeurent fortes et solides

Les Etats-Unis restent fidèles à leur alliance stratégique avec le Maroc, malgré une intense campagne de lobbying Algérienne et des partisans du Front Polisario, qui tentent de nuire à cette alliance.

La Chambre basse du Congrès a avorté, en effet, en décembre, une loi qui tentait d’exclure le Sahara Marocain du périmètre d’utilisation des 7 millions de dollars d’aides régulièrement accordées à la défense marocaine. La manœuvre avortée s’inscrivait dans le sillage d’un pressing qu’avait exercé le Centre RFK et les relais des séparatistes du Polisario à Washington financé par le fonds Algérien.

Les membres de l’influente Commission parlementaire qui examinait un projet de loi relatif aux budgets affectés aux opérations étrangères, ont réitéré l’engagement de leur pays en faveur d’un règlement négocié à la question du Sahara, basé sur le plan marocain d’autonomie, lequel plan, a été qualifié à maintes reprises, à Washington, de « sérieux, crédible et réaliste ».

Cette commission a rappelé devant l’assistance que la position des Etats Unis dans le dossier du Sahara a été la même depuis l’Administration de Bill Clinton jusqu’à celle du Président Barack Obama, en passant par la présidence de George W. Bush.

Il a de même rappelé dans le même contexte, que l’ancienne secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, avait affirmé que « la position américaine avait été soutenue depuis l’Administration Clinton, réaffirmée sous l’administration Bush et demeure la même sous l’Administration Obama ».

Par la suite, le congressman Mario Diaz-Balart a mis en avant « le caractère fort » de ce soutien au plan marocain d’autonomie, en faisant observer que des dizaines de membres de la commission chargée des questions budgétaires avaient signé des lettres publiques de soutien à la proposition marocaine.

Cette résolution du Congrès est une grande défaite pour le lobbying séparatiste mené contre le Maroc par le voisin Algérien qui a déjà dépensé plus de 300 milliards de dollars pour soutenir le séparatisme au sud du Maroc.

Depuis la récupération du Sahara, le Maroc a investit des dizaines de milliards de dollars dans le cadre de la solidarité entre ses régions et entre les enfants de sa Patrie unie. Les indicateurs de développement humain dans la région du sud Marocain, étaient inférieurs de 6 % en 1975 par rapport aux autres régions du Maroc. Aujourd’hui, ces indicateurs dans ces Provinces du Sud Marocain dépassent de loin la moyenne des autres régions du Royaume.

SaharaWatch

21/01/2015