Séparatistes de l'intérieur

Dans les provinces du sud le système de l'entraide nationale a été détourné au profit de certains séparatistes de l'intérieur. En effet, au travers leurs épouses et enfants adultes,          des séparatistes de l'intérieur profite avantageusement de la rente économique. Selon certaines sources additionnés les cartias peuvent représenter 2000dh, 7000dh ou plus par ménage bénéficiaire. 

Le système des cartias qui consiste en règle générale à  être "payé à ne rien faire" fût une pièce maitresse du système mis en place par Driss Basri dont la finalité était politique et non pas social.

Cependant, le système de Basri s'est vite retourné en devenant une véritable fabrique à séparatistes. 

En effet, en vue l'obtention des fameuses cartias de nombreux personnes se sont mis à exercer le chantage, la discorde et porter un double discours du "ni pour ni contre le séparatisme". 

Le système de l'entraide nationale doit dans provinces du sud respecter des critères sociales et non pas politique.

Latif OUBELLA 

Acteur associatif, membre de la tribu Sahraoui Aït Brahim (confédération tribale Tekna), militant pour le réseau fettoviaire des provinces du sud.

03/04/2017