Après le terrible fiasco du polisario algérien contraint de fuir Guerguerate et l'effondrement de sa propagande interne.  En effet L'ONU a bien confirmé que la zone démilitarisé en territoire marocain n'était pas un prétendu "territoire libéré" comme l'affirmait la propagande polisarienne.

Ainsi, le régime voyou de Prétorio à opter pour une action hostile aux intérêts du Maroc pour  trois raisons principale: 

- « Camoufler l’échec » de Guerguerate et l'effondrement de la propagande polisarienne.

- Continuer à « faire exister médiatiquement » le polisario algérien.

- « Se faire bien voir »  du régime algérien pour continuer à lui vendre des armes.

Comment réagir?

L'OCP doit  très simplement livrer un autre navire phosphatier  à son  client New Zélandais puis mener une action judiciaire sur place  contre l’État sud Afrique pour détournement de navire marchand.  La seule difficulté réside                dans le fait que la justice sud africaine est corrompu et n’est                                    pas indépendante du pouvoir politique.

Latif OUBELLA 

Acteur associatif, membre de la tribu sahraoui Aït Brahim (confédaration tribale tekna), militant pour le réseau ferroviaire des province du sud.

 

10/05/2017