Vers la création d'une  base militaire géante des FAR  à Guerguerat?

Les provocations de groupes armées polisariens  à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie sont  considéré comme des atteintes directes à l’intégrité territoriale, à une violation du cessez-le-feu (constater à nombreuses reprises à Bir Lahlou et à Guerguerat) ainsi qu’une atteinte à la sécurité nationale et régionale. Avec l’arrivée massive de troupes au sol dans la région ainsi que de plusieurs corps de génie militaire,  des sources locales confirment que les forces armées royales (FAR)  se dirigeraient vers la création d’une base militaire géante à Guerguerat qui regrouperait ainsi plusieurs régiments d’infanterie motorisés (RIM, BIP, GTIM), une administration militaire, des  systèmes de défenses anti-aériennes,  un hôpital  inter-frontalier,  un port militaire et une base aérienne.      

 

Cette super-base militaire d’une capacité de 10.000 hommes permettrait plusieurs objectifs 

 

dont : 

 

1. Achever les travaux  sur l’axe routier frontalier. 

 

2. Empêcher les  tentatives de perturbation de la circulation des biens et personnes. 

 

3. Endiguer le  phénomène de déplacement de groupes polisariens  dans le nord de la Mauritanie et en bordure du mur de sécurité.  

 

4. Limiter durablement les trafics mafieux organisés par les polisariens dans l’arc de cercle Tindouf-Zouerat-Nouadhibou. 

 

5. Protéger le futur méga-port de Dakhla atlantique sud.

 

 

Latif OUBELLA                                                                                                                                            

 

Acteur associatif, membre de la tribu sahraoui des Aït Brahim (confédération tribale Tekna), militant pour le réseau ferroviaire des Provinces du Sud

02/01/2017