L'Envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara, Horst Köhler, a révélé ce vendredi, au terme de la 2e table ronde sur le Sahara près de Genève, que les quatre parties liées au conflit ont donné leur accord pour l'organisation d'une 3e table ronde, selon le même format.

 

Dans un communiqué, le responsable onusien a rappelé qu'à son invitation, des délégations du Maroc, de l’Algérie, du polisario et de la Mauritanie, ont pris part à une seconde table ronde, ces jeudi 21 et vendredi 22 mars près de Genève, conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité.

Le communiqué indique également que les parties ont salué le nouvel élan impulsé par la première table-ronde en décembre 2018, et se sont engagées à continuer à adhérer à ce processus de manière sérieuse et respectueuse.

Les délégations, a-t-il ajouté, ont convenu de la nécessité de renforcer davantage la confiance en ce processus. 

 

Horst Köhler a poursuivi son propos en affirmant que les délégations ont eu des discussions approfondies sur les moyens à même de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable à la question du Sahara, une solution réaliste, pragmatique, durable, basée sur le compromis, juste et viable, conformément aux dispositions de la dernière résolution 2440 du Conseil de sécurité. 

A cet égard, elle ont convenu de poursuivre les discussions afin d'identifier «des éléments de convergence», a-t-il affirmé, ajoutant qu'il y a eu «consensus qu’une solution à la question du Sahara bénéficiera à l'ensemble du Maghreb».

 

Les délégations, a-t-il relevé, reconnaissent que la région a une responsabilité particulière pour contribuer à parvenir à une solution, avant de conclure qu'elles «ont accueilli favorablement l'intention de l'Envoyé personnel de les inviter de nouveau à une rencontre selon le même format».

La délégation marocaine à cette seconde table ronde a été conduite par Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

 

Cette délégation est composée de Omar Hilale, Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies à New York, Sidi Hamdi Ould Errachid, Président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, Yenja El Khattat, Président de la région Dakhla-Oued Eddahab, et Fatima El Adli, acteur associatif et membre du Conseil municipal de la ville de Smara.

 

 

Par DNES à Genève Mohamed Chakir Alaoui et Abderrahim Et-Tahiry