Interrogé par Algérie Focus, cet ex-patron de la DGSN algérienne, parle. Il affirme que la lutte contre le terrorisme n'a pas été "propre". Il accuse l'armée d'avoir torturé et fait disparaître. Mais, il blanchit la police dont il faisait partie.