Lakhdar Brahimi s’est dit favorable à la réouverture des frontières maroco-algériennes, fermées depuis août 1994.

L’ex ministre algérien des Affaires Étrangères a appelé les deux pays voisins à « laisser de côté le problème du Sahara afin de construire une économie commune basée sur les échanges ». Il  s’est dit partisan d’«un réel réchauffement des relations diplomatiques et économiques qui pourra insuffler une dynamique économique positive dans la région du Maghreb ».