Ce week-end, l’ONU a donc réagi à une énième provocation algérienne. Suite à l’agression physique d’un diplomate algérien contre un diplomate marocain lors d’une réunion du Comité 24 des Nations Unies, qui s’est tenue à Saint Vincent et Grenadines, l’ONU a qualifié de « malheureux » le fait que cette réunion ne se soit pas déroulée d’une manière pacifique.

 

On rappelle que le chef de mission adjoint près l’ambassade du Maroc à Castries (Sainte Lucie), Mohamed Ali El Khamlichi, a été victime, jeudi à St Vincent et Grenadines dans les caraïbes, d’une agression physique de la part du directeur général du Ministère algérien des Affaires Étrangères, et chef de la délégation algérienne, Soufiane Mimouni, qui était selon la MAP dans un état d’hystérie au moment des faits.

 

Le diplomate marocain a été transporté à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, une plainte, accompagnée d’un rapport médical détaillé, a été déposée par la victime devant la police locale, à l’encontre de l’Algérien Soufiane Mimouni. Par ailleurs, samedi, le Maroc a exigé des excuses de l’Algérie, ce à quoi Alger a répondu en dénonçant notamment je cite « une piètre mise en scène ».

Naïma Mouaddine

LuxeRadio.ma