La question du #Sahara est aujourd’hui érigée comme une « épée de Damoclès » sur la tête du #Maroc. Le Royaume est confronté sur la scène internationale à des adversaires qui ont fait de la question de l’exploitation illégale des ressources naturelles et des droits de l’homme, leur cheval de bataille.

A l’appui de thèses séparatistes, les adversaires invoquent le fait que les populations locales ne bénéficient pas des retombées économiques de l’exploitation des ressources naturelles et que leurs droits les plus légitimes seraient bafoués à plus d’un égard.

 

Le volet économique (notamment phosphate et pêche) servira à étayer et à rebondir sur la dimension humaine. Il s’agira de déconstruire une théorie et de faire la démonstration chiffres, images et témoignages à l’appui, de l’importance des investissements effectués par le Maroc dans les Provinces du Sud.

 

C’est l’investissement dans l’humain qui est au cœur du développement durable de la région.